La petite cuisine d'Ethel


Vie secrète en haute mer ou les pates du baron dans leur plus simple expression
21 octobre 2008, 14:04
Filed under: Mes Editoriaux, Mes voyages | Mots-clés:



Prenez une mer d’huile, un soleil de plomb, un bateau des plus beaux et quelques amis parmi les plus chers. Voguez tranquillement au fil de vos envies d’île en ile, de baignades en promenades sur le pont. Vos désirs sont des ordres et l’amitié s’enflamme au coucher du soleil. Le bonheur donne faim de choses simples. L’expression primitive d’un produit dépouillé de toute sophistication devient un plaisir ultime.

Faites chauffer de l’eau dans laquelle vous aurez jeté une petite poignée de sel, un filet d’huile d’olive et quelques gousses d’ail entières encore dans leur peau.
Lorsque l’eau arrive à ébullition, plongez-y les pâtes (spaghettis n°5 ou de diamètre plus large si vous trouvez).
Il est important de contrôler la cuisson des pâtes pour obtenir une cuisson parfaite. Et il ne faut surtout pas oublier qu’elles continuent à cuire une fois sorties de l’eau. Personnellement je les apprécie encore un peu croquantes.
Egouttez vos pâtes, placez les dans un plat sans oublier les gousses d’ail, parsemez votre plat de basilic frais, de parmesan en copeaux épais, d’un tour de moulin à poivre et rajoutez un filet d’huile d’olive.
Vos pâtes sont bonnes à êtres dégustées instantanément. On peut écraser les gousses d’ail sur un morceau de pain, c’est simple et délicieux.

Publicités