La petite cuisine d'Ethel


« …Ah que le temps vienne où les cœurs s’éprennent… »
2 septembre 2008, 14:52
Filed under: Audiothèque, Mes Editoriaux, musique

J’ai parcouru pendant des heures mes notes culinaires. Je voulais sonner les cloches de la rentrée avec un gigot de sept heures, élaborer une tarte aux mirabelles, faire sauter des girolles au fond d’une vieille poêle, peler des poires et dégoupiller un château neuf du pape parce que ça réchauffe les cœurs. Je n’ai pas pu.

Oisif été a tout emporté…

Je rêve d’un loup péché au trident grillé à même la braise, d’un poulpe tapé sur un rocher, ça le rend plus moelleux, du rosé de cinq heures et de la tartine au beurre salé du matin.

Emportez moi chimères et dites moi qu’un vent d’été flotte encore au dessus de ma tête, délicieux vertige des sens.

La madrague interprétée par Brigitte Bardot

Publicités


Crème de châtaigne anisée, écrin de chocolat noir aux piments d’Espelette, copeaux de fenouil, foie gras poilé

En écoutant cette chanson de Barbara (cliquer sur le lien ci dessous pour l’écouter) m’est venue l’envie d’une recette chaleureuse et épicée aux couleurs et aux arômes de l’automne. Une recette à partager à deux, un soir de frimas, emmitouflés dans un nuage de tendresse…

Recette:
Inciser les châtaignes une à une et les cuire à l’eau salée et parfumée de grains d’anis vert pendant 20 min. Les rafraîchir puis les éplucher complètement.
Les mixer et les lier avec de la crème fleurette pour obtenir une crème onctueuse.

Faire fondre doucement le chocolat au bain marie. Choisir un chocolat noir à au moins 70%. Broyer un peu de piment d’Espelette et l’intégrer au chocolat.
Lorsque l’appareil est onctueux, badigeonner les parois d’un cylindre à pâtisserie préalablement huilé et réserver au réfrigérateur.

Cuire à la vapeur le fenouil que l’on aura pris soin d’arroser de jus de citron.
Contrôler la cuisson pour qu’il reste un peu croquant.

Poiler une tranche de foie gras frais, et la déglacer au vinaigre balsamique.

Au moment de servir, ôter délicatement pour ne pas le casser le chocolat du cylindre dont il aura pris la forme et le placer au centre d’une assiette.
Remplir le cylindre de chocolat de crème de châtaignes.
Placer dessus la tranche de foie gras légèrement décentrée.
Râper quelques copeaux de fenouil en guise de décoration.
Saupoudrer légèrement l’assiette d’un peu poivre de sichuan.

Accompagner d’un Monbazillac où d’ un vieux champagne pour donner à cette recette un avant goût de fêtes.

 

Arcimboldo
Guiseppe Arcimboldo Les Quatre Saisons  » l’Automne  »

 



Marlène Diétrich, leçon de pot au feu
7 janvier 2007, 20:45
Filed under: Audiothèque, Mes Editoriaux

Qui se souvient de Marlène Dietrich, idéale grand-mère, préparant méticuleusement des choux farcis et son fameux pot au feu pour ses « clients » venus d’outre atlantique ?

Quelle femme admirable pour avoir su oser à coups de cuissons lentes et réfléchies porter sa recette de pot au feu au sommet de l’amour culinaire et s’être hasardée à détrôner le souvenir d’arômes primitifs figés sur l’hôtel de la religion filiale d’un seul homme !

marlene-dietrich3.jpg

Ci dessous, un extrait, tiré de mon audiothèque personnelle, d’un entretien de Marlène Dietrich mené par André Parinaud où elle nous parle dans un français parfait de ses talents de cuisinière en 1963.

 

[odeo=http://odeo.com/audio/5353433/view]